top of page

Avenir incertain pour les Lions.

     Petite mise à jour sur la situation des Lions de Trois-Rivières suite à la plénière qui précède l’assemblée publique du Conseil de ville de Trois-Rivières, à laquelle j'ai assisté cet après-midi.

     Monsieur François Vaillancourt, directeur général de la ville, énonce son pessimisme en reconfirmant que la date butoir du 4 avril était toujours en vigueur et il a même mentionné que le chronomètre déboulait rapidement pour les Lions. Il a aussi mentionné que ses discussions avec la ECHL lui ont laissé l'impression que la ligue n'était pas très optimiste elle non plus. De plus la ligue a annoncé la venue d'une nouvelle équipe la saison prochaine ce qui n'est pas de bonne augure pour les Lions. Il a mentionné aussi que vraisemblablement la vente de l’équipe à Leal Entertainment ne se concrétisera pas et que Deacon Sport and Entertainment sont toujours propriétaire de l’équipe. À mon avis, si à la date butoir Deacon n’a pas réussi à vendre l’équipe, ça sonnera le glas de la concession à Trois-Rivières car la ville sortira la lettre d'intention et à ce moment Deacon Entertainment devra payer un minimum de 600,000$, mais s'ils veulent s’acquitter de la dette totale du loyer du Colisée Vidéotron ça s’élèvera à 1.2 millions.

 

     À ma surprise, un conseiller municipal, que je n’ai pu identifier car j’étais en vidéoconférence, a mentionné et je cite: « Dans la situation actuelle des Lions de Trois-Rivières, un seul groupe pourrait être en mesure d'acheter l'équipe mais je ne peux les nommer. » Parlait-il du groupe Vidéotron dont le Colisée de Trois-Rivières porte le nom? À ce moment ce n’est que de la spéculation.

 

     En conclusion l’avenir des Lions de Trois-Rivières est sur la ligne et je crois que la seule façon de sauver l'équipe à long terme sera l'achat par un groupe d'investisseurs local.



122 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page