top of page

Et si Jakub Dobeš avait trouvé sa potion magique avant...

... le 2 décembre 2023, Jakub Dobeš est remplacé après moins de quatre minutes de jeu contre les Canucks d’Abbotsford. 

Même s’il quitte avec plus d’arrêts que de buts accordés (4 contre 3!), il est loin de ressentir un quelconque sentiment de devoir accompli. En 12 matchs cette saison, il avait alors un faible pourcentage d’efficacité à .864 et a donné en moyenne plus de 4 buts par partie. 


Il était temps que le druide Panoramix se pointe à Laval. En 34 présences depuis son retour sur la glace après cette fameuse soirée (avec un nouvel équipement !), le gardien tchèque a affiché un taux d’efficacité supérieur .900 lors de 27 d’entre elles. Sur les 32 matchs qu’il a joués en entier, il n’a donné en moyenne que 2,41 buts par rencontre. 


Vendredi soir, dans un gain de 2-1 contre les Sénateurs de Belleville, sa 22e victoire de la saison, Jakub Dobeš a stoppé 36 des 37 tirs dirigés vers lui. C’est la septième fois au cours des huit derniers matchs qu’il affiche un taux d’arrêt supérieur à .925. Malgré le but de Brandon Gignac et celui chanceux de William Trudeau (le défenseur Matinpalo a fait dévier dans son propre filet), le Rocket a de nouveau été peu créatif en attaque avec seulement 17 tirs et s’en est remis à son solide gardien. 


Le club-école du Canadien complètera son chargé mois de mars demain après-midi, toujours à la Place Bell contre Belleville. Si seulement Dobeš avait troqué ses jambières rouges plus tôt, peut-être que le Rocket n’aurait pas à autant chercher son souffle dans cette course aux séries, si course il y aurait...! 

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page