top of page

L’indiscipline et la fatigue coûtent cher aux Huskies

Crédit photo : Kassandra Blais


Ce dimanche 14 janvier, la troupe de Martin Dagenais terminait son voyage de trois rencontres en trois soirs contre le Drakkar à Baie-Comeau. Samedi, la meute a blanchi la meilleure équipe au Canada par le pointage de 4 à 0. Les Huskies peuvent-ils battre une deuxième fois de suite le Drakkar à domicile malgré la fatigue ?


En début de première période, à 2 minutes 30, François-James Buteau donne un avantage numérique au Drakkar pour avoir fait trébucher. Ce qui profite à Justin Gill 1 minute 11 secondes plus tard, alors qu’il donne l’avance au Drakkar 1 à 0. À 6 minutes 44, Alexis Bernier est chassé pour avoir retardé le jeu puisqu’il a envoyé la rondelle chez les spectateurs. Mais les Huskies ne sont pas assez opportunistes et le Drakkar garde leur avance. Les deux formations retraitent aux vestiaires avec un pointage de 1 à 0 pour le Drakkar, mais les Huskies ont un tir de plus que le Drakkar lors de cette période et mènent 9 à 8.


Crédit photo : Kassandra Blais


Après 4 minutes de jouées en 2e, Donovan Arsenault fait un tour au banc des pénalités pour avoir donné un coup de bâton à Alex Carr après le sifflet. Mais les Huskies sont indisciplinés alors qu’Andrei Loshko provoque un 4 contre 4 pour avoir fait trébucher 1 minute 16 plus tard. Aucune des deux équipes ne profitent de l’espace sur la patinoire et le pointage reste le même. À 11 minutes 47, Samuel Rousseau et Alexis Bernier s’échangent des politesses et sont tous les deux chassés pour rudesse. Aussitôt les pénalités mineures doubles écoulées, Anthony Lavoie fait un tour au cachot pour bâton trop élevé. L’avantage numérique de la meute est de courte durée alors qu’Emeric Gaudet va au banc des pénalités pour obstruction. 30 secondes plus tard, Ty Higgins viens rejoindre Gaudet pour avoir fait trébucher et provoque un 4 contre 3. Toujours indisciplinée, la meute offre une opportunité en or au Drakkar avec un 5 contre 3, alors que François-James Buteau va en punition pour double-échec. Malgré cette belle chance, le Drakkar ne parvient pas à concrétiser et William Rousseau réalise un sans faute. Avec toutes ces pénalités, les Huskies  restent dans le match et le pointage est toujours de 1 à 0 pour le Drakkar. Le Drakkar a toutefois une avance de 20 à 7 au chapitre des tirs au but au cours de la période médiane.


Crédit photo : Kassandra Blais


Le Drakkar ne perd pas de temps en troisième période, avec 1 minute 54 de joué, Julien Paillé parvient à battre William Rousseau et double l’avance de son équipe. À 7 minutes 26, Daniil Bourosh donne un avantage numérique au Drakkar pour avoir plaqué dans la bande. Aussitôt la pénalité terminée, Justin Gill utilise sa vitesse et déjoue le gardien de la meute avec son 2e du match pour faire 3 à 0 Drakkar. Avec un peu plus de 5 minutes à faire, le Drakkar arrive en zone des Huskies en 2 contre 1 et Matyas Melovský quadruple l’avance des siens en battant Rousseau à sa gauche. Avec un peu plus de 2 minutes à faire, Louis-Philippe Fontaine est frustré et inflige un double-échec à Matyas Melovský et ce dernier est chassé de la rencontre pour conduite antisportive. La partie se termine ainsi et c’est au tour de Charles-Édward Gravel de signer un blanchissage par la marque de 4 à 0.


⭐️: Justin Gill (Drakkar) : 2 buts

⭐️⭐️: Jules Boilard (Drakkar) : 2 passes

⭐️⭐️⭐️: Charles-Édward Gravel (Drakkar) : Blanchissage, 21 arrêts


Prochain match de la meute, ce jeudi 18 janvier à 19 h à l'Aréna Glencore de Rouyn-Noranda. Cette fois-ci, ce sera au tour du Drakkar de venir faire un tour au domicile des Huskies pour terminer cette série de 3 matchs consécutifs entre les deux formations. Plus que jamais, les Huskies auront besoin de leur septième joueur à l'Aréna Glencore pour déstabiliser la meilleure équipe au Canada. Alors soyez des nôtres et remplissons nos arénas !


27 vues

留言

評等為 0(最高為 5 顆星)。
暫無評等

新增評等
bottom of page