top of page

La meute résiste et coiffe le Rocket de peu

Le Rocket de Laval voulait continuer sur sa lancée après une victoire convaincante mercredi soir. Il rendait visite au Wolf Pack à Hartford. Fort de son premier blanchissage en carrière, Jakub Dobeš avait de nouveau la confiance de son entraîneur Jean-François Houle. De l'autre côté, Louis Domingue, incommodé d’une blessure, a déclaré forfait à la toute dernière minute. Le Wolf Pack se croisait donc les doigts pour qu’il n’arrive rien de fâcheux à son gardien partant Dylan Garand car ce dernier se retrouvait sans renfort. 

Comme cela arrive souvent ces derniers temps, le Rocket connaît un difficile début de match. À la suite d'une mauvaise réception de passe de Jan Myšák, Turner Elson prend possession de la rondelle et entre rapidement en zone offensive. Il remet à Brandon Scanlin qui marque d’un puissant tir sur réception. Hartford doublera son avance en avantage numérique par l’entremise de Brett Berard qui surprend Jakub Dobeš d’un tir vif. L’écart aurait pu être plus grand n’eut été d’une prouesse de Dobeš lors d’un deux contre zéro et d’un but refusé à Hartford. 


Discret depuis son retour avec Laval, Brandon Gignac fait finalement sentir sa présence en début de deuxième période. Bien que menotté à l’embouchure du but, il fait la passe à Emil Heineman de l’autre côté qui profite d’une cage béante pour inscrire son équipe à la marque. Profitant d’une échappée à 7:40, Blade Jenkins se fait toutefois dire non par Dobeš qui permet au Rocket de demeurer à un seul but du Wolf Pack. En fin de période, Laval passe bien près d’égaler la marque quand le tir de Mattias Norlinder est dévié sur le poteau par l’attaquant Filip Cederqvist. 


Le Wolf Pack tiendra le coup en troisième pour se sauver avec une victoire de 2-1. Depuis le retour de Brandon Gignac et Sean Farrell, Laval n’a marqué que 7 buts en 4 matchs dont 4 dans leur victoire de mercredi contre Bridgeport. Avant de revenir à la maison pour cinq parties, Laval fera un arrêt à Springfield demain soir pour y affronter les Thunderbirds, club-école des Blues de St-Louis. 

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page