top of page

La troisième période vire au cauchemar pour les Remparts.

Crédit photo :Collaboration spéciale Jonathan L'heureux ISQ.media


Dimanche après-midi, au Centre Vidéotron, avait lieu la deuxième édition de la rencontre en hommage aux Premières Nations. Les visiteurs pour cette deuxième édition étaient les Mooseheads d'Halifax. C'était un duel de gardien de but de 19 ans du côté des Remparts, c'était l'ancien choix de première ronde des Foreurs de Val d'Or, Vincent Filion, et du côté des Mooseheads, c'était le gardien qui a défendu les couleurs de l'équipe Canada junior lors du dernier championnat du monde, Mathis Rousseau.


La première période fut plutôt tranquille, jusqu'à ce que Lou-Félix Denis donne un coup de bâton directement sur la mitaine de Vincent Filion en fin de période, ce qui lui coûtera une punition de deux minutes. Cette punition donnera l'occasion aux Remparts de prendre l'avantage dans la rencontre grâce à un avantage numérique en fin de période. C'est ce qui se produira cinq secondes après le début de l'avantage numérique, lorsque Xavier Lebel dévie le tir du défenseur Alexandre Desmarais, et les Remparts prendront l'avance 1-0 dans la rencontre.


Crédit photo :Collaboration spéciale Jonathan L'heureux ISQ.media


En début de deuxième période, les Remparts sont victimes d'un revirement dans leur zone, ce qui ouvre la porte à Mathieu Cataford, qui en profite pour inscrire son 37e but de la saison. Les Mooseheads démontrent beaucoup plus d'intensité qu'en première période, ce qui fait en sorte que les équipes sont victimes de bousculades après les coups de sifflet. Entre autres, Jake Tood laisse tomber les gants face à Lucas Boisvert et les deux sont punis pour deux minutes pour rudesses, ce qui laisse plus d'espace sur la patinoire pour du quatre contre quatre. Daniel Agostino montre aux partisans des Remparts qu'il était un cuisinier dans un restaurant italien, car il prépare la table pour son propre but avant de la remettre à Lebel, qui lui redonne, et cela fait en sorte que les Remparts prennent les devants pour une deuxième fois dans la rencontre.


Crédit photo :Collaboration spéciale Jonathan L'Heureux ISQ.media


Depuis le début de la rencontre, la rondelle avait bien roulée pour les Remparts, mais en troisième période, le contraire se produit. Notamment, les Remparts ont été confrontés à l'adversité en raison d'un festival de pénalités contre eux en début de période. Antoine Dorion venait tout juste de sortir du banc des punitions et Charles-Olivier y retourne pour avoir fait trébucher, ce qui donne du momentum aux Mooseheads. L'excellent Marcus Vidicek rejoint Lou-Félix Denis, qui en profite pour inscrire son 27e but de la campagne. La formation de la Nouvelle-Écosse vient de créer l'égalité pour une deuxième fois dans la rencontre. Le gardien de but Vincent Filion réalise des arrêts majestueux pour garder son équipe dans la rencontre. Les pénalités ont été un point tournant dans la rencontre. En milieu de période, alors que la marque est toujours de deux à deux, les Remparts écopent d'une punition à retardement et Loïc Goyette donne un coup de bâton, ce qui fait que les Remparts se retrouvent en infériorité numérique 5 contre 3. Cela ouvre la porte aux Mooseheads pour prendre l'avantage pour la première fois dans la rencontre. C'est ce qui se produit alors que Peter Reynolds glisse la rondelle derrière Filion et les Mooseheads prennent l'avance pour la première fois dans la rencontre. Les Remparts tentent de revenir de l'arrière en dirigeant plusieurs rondelles au filet, mais Mathis Rousseau se montre tenace et refuse de céder.


Les Remparts tenteront de retrouver le chemin de la victoire mercredi soir, alors que les hommes d'Éric Veilleux se rendront à Victoriaville pour y affronter Nathan Darveau et les Tigres de Victoriaville


Joueur du match : Xavier Lebel



Crédit photo :Collaboration spéciale Jonathan L'heureux ISQ.media


Natif de Québec, Xavier Lebel est un joueur de seize ans qui a été repêché en septième ronde lors du dernier repêchage par les Remparts de Québec. Déja à son jeune âge , Xavier Lebel démontre qu'il a sa place dans cette ligue, que ce soit avec ses luttes au filet contre de gros défenseurs, sa vision du jeu et son désir de performance, ce qui fait de lui le joueur qu'il est aujourd'hui. Dans la rencontre face au finaliste du trophée Jean Rougeau, nous avons pu voir un Xavier Lebel confiant sur la patinoire, ce qui lui a permis de réussir un beau jeu avec le vétéran de 20 ans, Daniel Agostino. Cet après-midi, il a réussi un match de deux points, soit un but et une mention d'aide. Le numéro 9 sera un joueur important dans la nouvelle ère des Remparts.




106 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page