top of page

Le Drakkar attaque les Remparts

Crédit photo :Collaboration spéciale Jonathan L'Heureux ISQ.media


Les Remparts profitaient de cette soirée pour célébrer la diversité et l'inclusion. À cette occasion, le Drakkar de Baie-Comeau était de passage à Québec pour affronter les Remparts. Ce soir-là, c'était un affrontement de gardiens recrues dans le circuit Cecchini, avec Lucas Backman, âgé de 16 ans, faisant face à la recrue de 17 ans des Remparts, Louis-Antoine Denault.


En début de rencontre, la défensive des Remparts faisaient du bon travail, alors que l'attaque du Drakkar était bien installée en territoire de Québec. Au milieu de la première période, les Remparts se retrouvaient à court d'un homme, Nino Tomov étant chassé pour avoir fait trébuché, ouvrant ainsi la porte à l'offensive du Drakkar pour prendre les devants dans la rencontre. C'est ce qui se passa lorsque Justin Poirier accepte la passe de Niks Fenenko et loge la rondelle derrière Denault. Dans les derniers instants du match, Justin Gill en rajoute et porte la marque à 2-0 après 20 minutes de jeu.


Le Drakkar reprit la deuxième période là où il l'avait laissée en fin de première , alors que Raoul Boilard accepte la passe de son frère Jules et triple l'avance de son équipe en début de la deuxième période. Malgré les tentatives des Remparts, la défensive de la côte Nord demeure parfaite. L'indiscipline des Remparts est coûteuse, Antoine Dorion étant puni pour rudesse. Le jeu de puissance du Drakkar se met en marche, et Justin Gill accepte la passe de Niks Fenenko, en profitant pour inscrire son deuxième de la rencontre. Quelques instants plus tard, Louis-Antoine Denault est puni son tour. C'est au tour de Justin Poirier d'inscrire son deuxième de la rencontre en avantage numérique. Le Drakkar retourne au vestiaire avec une avance de 5-0 après 40 minutes de jeu.


Crédit photo :Collaboration spéciale Jonathan L'heureux ISQ.media

Lors du retour du vestiaire, ce n'était plus Louis-Antoine Denault, mais bien le vétéran Vincent Filion qui avait pris place devant le but des Remparts de Québec. La rencontre dégénére alors que plusieurs pénalités sont décernées au cours de cette période. En début de période, Matyas Melovsky asséne un coup de bâton directement au visage de Pier-Étienne Cloutier, entraînant une extrême inconduite de partie. La même situation se reproduit plus tard avec les Remparts, impliquant Charles-Olivier Villeneuve.


Finalement, les Remparts réussissent à trouver la faille dans la défensive du Drakkar. Alexandre Desmarais dirige un tir de la ligne bleue et réduit l'écart à 5-1 en milieu de la troisième période. Le Drakkar n'avait pas dit son dernier mot, alors que plusieurs joueurs des Remparts prends place au banc des punitions. Justin Paillé en profite pour inscrire son quinzième de la saison, portant la marque à 6-1 en faveur du Drakkar.


Samedi après-midi, les deux mêmes formations s'affronteront à nouveau pour la deuxième fois en moins de 24 heures au Centre Vidéotron.


Joueur clé du match : Alexandre Desmarais



Crédit Photo :Collaboration spéciale Jonathan L'Heureux ISQ.media


Malgré la défaite des Remparts, certains joueurs ont réussi à se démarquer, notamment le défenseur de 17 ans, Alexandre Desmarais, qui a saisi l'occasion pour inscrire son troisième but en onze rencontres. En plus de son apport offensif, il s'est impliqué défensivement tout au long de la rencontre. On a pu observer le nouveau venu des Remparts s'investir physiquement.


Desmarais démontre une excellente vision du jeu, ce qui s'est reflété dans cette rencontre où il a dirigé trois tirs au filet. L'un d'entre eux a trouvé sa trajectoire derrière le gardien du Drakkar.



99 vues

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page