top of page

"Le party est fini" - Joel Perrault

L'Océanic de Rimouski recevait le 7 décembre Les Cataractes de Shawinigan. Le hasard a fait en sorte que le commissaire Mario Cecchini assistait à la rencontre, lui qui effectue présentement la tournée des équipes de la LHJMQ. Il me mentionnait que la rencontre a été prévue des mois avant et n'a aucun rapport avec sa visite présentement à Rimouski. La décision pour l'obtention de la coupe Mémorial sera annoncée lundi ou mardi de la semaine prochaine. Les partisans et l'organisation sont très fébriles de recevoir la décision à l'aube de leur 30e saison.


C'est en début de semaine prochaine que le commissaire annoncera l'équipe qui présentera la coupe Mémorial 2025.

Crédit photo: Vincent Éthier - LHJMQ



Je parlais de constance dans mon dernier article, que L'Océanic en cherchait, et le match d'hier était tout indiqué pour essayer de coller 2 victoires d'affilées, surtout devant les yeux du commissaire qui effectuait une première visite à Rimouski. Malgré cela, l'équipe, qui avait connu un excellent match à Gatineau samedi dernier, s'est complètement fait dominer par l'adversaire comme c'est très souvent le cas cette saison après une grosse victoire. Les Cataractes, bien que 18e au classement général, étaient venus pour gagner ce match, devant un adversaire terne et qui manquait clairement de vouloir.



Jeudi 7 décembre 2023


La première période n'a pas fait de maître, mais déjà Shawinigan avait L'Océanic dans les câbles, étant toujours les premiers sur la rondelle. En 2e période, les Shawiniganais ont tirés 14 fois contre un maigre 3 fois pour L'Océanic. En 2e période, Jérémy D'Astous, originaire de Saint-Eugène de Ladrière dans la région, a été le premier à s'inscrire au pointage à 4:47 devant de nombreux parents et amis. Le 2e but fut inscrit par nulle autre que l'ancien coéquipier des Nics, Jan Sprynar à 15:00. Les Cataractes en marqueront un 3e au dernier tiers pour se sauver avec une victoire facile, un but de Lou-Félix Denis à 7:39. L'Océanic sera dominé 39 - 19 au niveau des tirs au but, dirigeant peu de lancers dangereux sur la cage de Félix Hamel. Ce dernier se méritera le jeu blanc, un premier en carrière.

Marque finale - Cataractes 3 - Océanic 0


C'était soir de première pour Jakub Hujer, acquis du Phoenix de Sherbrooke dans la dernière semaine.

Crédit photo: Iften Redjah - Folio Photo


Le gardien Félix Hamel a inscrit son premier jeu blanc en carrière dans ce match très peu occupé. Il a repoussé 19 tirs dans cette victoire facile.

Crédit photo: Compte X des Cataractes de Shawinigan


En point de presse


Le point de presse a été retardé de plusieurs minutes pendant que Joel Perrault s'adressait à ses joueurs en après match. En entrevue avec les journalistes, il avait beaucoup de choses à communiquer: « C'est décevant, ça commence à être redondant. [...] Ça montre des couleurs qui semblent vouloir demeurer dans notre groupe. Je le sais qu'on est meilleur que ça. Je suis d'accord qu'on s'est fait dominer sur l'éthique de travail. [...] Je pense vraiment qu'on a un groupe qui a besoin de se faire garder plus stricte que ça. Le good guy faut peut-être que y'arrête d'être le good guy. Je le sais qu’il y a un besoin d'avoir un good guy, mais c'est à moi de m'adapter à ce que j'ai en avant de moi. Des fois, tu as des équipes qui sont très matures et que tu peux leur donner plus de liberté, ici, c'est pas le cas. [...] Après 30 games, je pense qu'on peut mettre un crochet à côté de ça, on a pas l'équipe pour avoir un coach qui est positif tout le temps et qui les encouragent et qui cherche du positif encore et qui les encouragent encore, faut que ça change, pis ça, ça m'inquiète pas trop, j'ai ça dans mon backpocket ça fait longtemps, ça va s'en venir. »


À la question des journalistes sur la durée de la rencontre d'après-match avec ses joueurs, il rajoutera: « Avec la récurrence des évènements qu'on voit tout le temps, c'est important de se parler en équipe, faire comprendre à tout le monde que le "party" est fini, le "party" est fini pour vrai là. C'est assez là, on est quelle date là ? Le 7 décembre ? Fini ! [...] Je pense qu’il y a plusieurs joueurs qui faut qui se regardent dans le miroir, gros manque de passion et il y a un manque d'acceptation de rôle dans certains cas. Mais ça, ça se règle très rapidement, très rapidement. [...] C'est de la constance, de l'éthique de travail et de l'acceptation de rôle et quand t'accepte pas ton rôle dans une équipe, ça fait boule de neige, ça fait de la jalousie à l'interne et ça fait ce qu'on voit en ce moment. Il y a des matchs que ça va bien et d'autres matchs que ça va pas bien.»


L'Océanic aura l'occasion de rebondir samedi le 9 décembre contre ses rivaux de toujours, Les Remparts de Québec dans un match à thématique country. Joel Perrault pourra-t-il redresser la barque ? À l'aube de la période de transactions, le DG Danny Dupont sera-t-il tenté d'échanger des joueurs qui n'acceptent pas leur rôle ? Dans tous les cas, l'équipe de toute une région se cherche présentement et devra trouver une solution pour trouver la constance, l'éthique de travail et la passion des dernières séries éliminatoires.

414 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page