top of page

Le Phoenix renaît de ses cendres face aux Huskies

Crédit photo : Vincent Levesque-Rousseau


Ce dimanche 21 janvier, les Huskies rendaient visite au Phoenix de Sherbrooke. Leighton Carruthers était de retour dans la formation suite à sa suspension d’un match pour bagarre. Cette partie est la dernière avant une pause bien méritée de 6 jours pour les Huskies. L’ancien entraîneur-chef des Huskies, Gilles Bouchard, choisit de mettre Jacob Brochu devant le filet du Phoenix. De son côté, Martin Dagenais fait confiance à son gardien de 20 ans William Rousseau devant la cage de la meute.


En début de rencontre, à 3 minutes, Antonin Verreault est chassé pour avoir retenu. Le Phoenix ne parvient pas à en profiter, le désavantage numérique de la meute fait le travail. À 11 minutes 54, l’ancien des Huskies Olivier Dubois profite d’une rondelle libre et déjoue William Rousseau pour donner les devants 1 à 0 au Phoenix. 2 minutes plus tard, Thomas Verdon fait une obstruction sur le gardien du Phoenix et une escarmouche éclate. C’est un 5 contre 4 pour le Phoenix alors que Thomas Verdon est chassé pour obstruction, Mathis Perron pour rudesse et Justin Larkin du Phoenix pour rudesse. Avec 45 secondes à faire à l’avantage numérique du Phoenix, Benjamin Brunelle cause un revirement à la ligne bleue dans la zone du Phoenix et déjoue Jacob Brochu et crée l’égalité avec son 14e de la saison. Moins de deux minutes plus tard, Jérémy Langlois fait trébucher Charles-Antoine Beauregard devant William Rousseau, ce qui provoque un tir de pénalité pour Beauregard. Heureusement pour la meute, William Rousseau est solide et réalise l’arrêt lors de ce tir de pénalité. Le Phoenix a une légère avance au chapitre des tirs au but, 11 contre 8 pour les Huskies.


Crédit photo : Vincent Lévesque-Rousseau


Il a fallu attendre à la 7e minute de jeu en deuxième période pour voir un peu d’action, alors que Benjamin Brunelle fait un tour au cachot pour une mise en échec à la tête. 43 secondes plus tard, les Huskies sont une fois de plus indisciplinés, alors que Jérémy Langlois vient rejoindre Benjamin Brunelle au banc des pénalités pour obstruction. Le Phoenix a une opportunité en or en 5 contre 3, mais ne parvient pas à percer la muraille Rousseau. À 12 minutes 21, les Huskies ont enfin le droit à un avantage numérique puisque Etienne Tremblay-Mathieu fait un tour au banc des pénalités pour obstruction. Jérémy Langlois en profite alors qu’il y a de la circulation devant Jacob Brochu et marque le deuxième but des Huskies avec son 12e de la saison. À 14 minutes 3, les Huskies ont droit à un deuxième avantage numérique dans ce match alors que Hugo Marcil est chassé pour avoir retardé le match. Cette fois-ci, la meute ne parvient pas à en profiter. Alors qu’il reste 1 minute 36 à la période, Charles-Antoine Beauregard offre un avantage numérique aux Huskies pour avoir fait trébucher. C’est au tour des Huskies de se faire jouer un tour, alors que Maxime Coté arrive en 2 contre 1 avec Hugo Primeau qui marque le but égalisateur en fin de période. Le Phoenix a eu un tir de plus que les Huskies au cours de cette période, 8 à 7.


Crédit photo : Vincent Levesque-Rousseau


En troisième période, à 3 minutes 52, Hugo Marcil donne un avantage numérique aux Huskies pour avoir accroché. La défensive du Phoenix dit non à la meute et l’égalité persiste. À 7 minutes 1, Emeric Gaudet fait un tour au banc des pénalités pour obstruction et Frantisek Dej provoque un 4 contre 4 pour geste amplifié. Malgré plusieurs tentatives des Huskies, Jacob Brochu est solide et l’égalité demeure. Avec 9 minutes 41 à faire au match, Charles-Antoine Beauregard rattrape un rebond laissé par William Rousseau et donne les devants au Phoenix 3 à 2. Avec 2 minutes 20 à faire au temps réglementaire, le Phoenix offre un avantage numérique aux Huskies alors que Lewis Gendron est chassé pour avoir fait trébucher. Les Huskies retirent William Rousseau au profit d’un joueur pour faire un 6 contre 4, mais Olivier Dubois dégage la rondelle dans le filet désert et double l’avance du Phoenix avec son deuxième but du match. Ty Higgins réplique aussitôt avec 51 secondes à faire et ramène une différence d’un but avec son 8e de la saison. C’est ainsi que la rencontre se termine, défaite de la meute par le pointage de 4 à 3.


⭐️: Charles-Antoine Beauregard (Phoenix) : 1 but

⭐️⭐️: Olivier Dubois (Phoenix) : 2 buts

⭐️⭐️⭐️: Christophe Rondeau (Phoenix) : 2 passes


Prochain match de la meute, le samedi 27 janvier à 19 h, alors que l'Océanic de Rimouski est de passage à l'Aréna Glencore de Rouyn-Noranda. Soyez des nôtres et remplissons nos arénas !


28 vues

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen
bottom of page