top of page

Le Rocket laisse filer le match en troisième face aux Comets

Malgré une mince avance de 1-0 après deux périodes, le Rocket semblait très en contrôle de la rencontre mercredi soir. Ce sont toutefois les joueurs plus affamés des Comets d’Utica qui sont allés chercher le match en l’emportant 3-1 devant leurs partisans. Souvent oublié dans la course aux séries, le club-école des Devils du New Jersey s’est approché à trois points du Rocket avec surtout deux matchs de plus à disputer. Laval termine son périple de cinq parties à l’étranger avec une fiche de trois victoires et deux défaites.  

Laval connaît un bon début de match mais perd son rythme après une mauvaise pénalité prise en zone offensive. Utica profite de cet avantage numérique pour s’établir dans le territoire lavallois. De retour devant le filet du Rocket, Jakub Dobeš est solide et arrête tous les tirs dirigés vers lui. Même chose pour son homologue Akira Schmid qui est tout aussi parfait de l’autre côté. Riley McKay obtient la meilleure chance de marquer des visiteurs dans la dernière minute de jeu. 


Après avoir été laissé de côté dimanche et avoir écopé de la mauvaise pénalité en première période, Jacob Perreault fait parler de lui pour les bonnes raisons en tout début de deuxième. Il obtient un premier point en 16 rencontres lorsqu’il complète avec succès le jeu de Gabriel Bourque, c’est 1 à 0 pour Laval.  Jakub Dobeš se fait bombarder de 14 lancers au cours de cet engagement, réservant ses plus beaux arrêts face à Will MacKinnon et de l’ancien Rocket Nathan Légaré qui s’était retrouvé seul devant le gardien en fin d'engagement.  


Les Comets d’Utica résolvent finalement l’énigme Dobeš en début de troisième période. Une forte pression mène à une rondelle libre dans l’enclave que Chase Stillman loge dans le haut du filet. Alors qu’il reste moins de cinq minutes, Emil Heineman fait une dangereuse passe par derrière en zone défensive. La rondelle se retrouve sur le bâton du capitaine Ryan Shmelzer qui tire sans hésitation pour mettre son équipe aux commandes pour la première fois du match. Ce sera d’ailleurs le but gagnant, le troisième but ayant été marqué dans un filet désert. 


Laval a été blanchi en six avantages numériques, dont deux en troisième période, n’arrivant jamais à bien s’installer ou produire quoi que ce soit de menaçant. Les deux gardiens ont fait le travail mais c’est Jakub Dobeš qui, dans la défaite, a dû le plus souvent se signaler avec 30 arrêts sur des tirs plus dangereux que les 24 reçus à l'autre bout par Akira Schmid.


C’est devant deux salles combles consécutives que le Rocket renouera avec ses partisans lors d’un programme double contre les Sénateurs de Belleville vendredi et samedi à la Place Bell. 

Commenti

Valutazione 0 stelle su 5.
Non ci sono ancora valutazioni

Aggiungi una valutazione
bottom of page