top of page

Le Rocket noyé dans le jus de tomates



Changement de programme pour le Rocket qui croyait affronter les Penguins à Wilkes-Barre. En effet, le club-école des Penguins de Pittsburgh était, pour un soir, les Tomates de Pittston en l’honneur d’une ville minière située entre les villes de Scranton et Wilkes-Barre qui tient depuis 1983 le populaire festival de la tomate.


Trois buts en deux minutes en début de deuxième période et la crampe au cerveau du défenseur Tobie Bisson en début de 3e période auront coulés le Rocket et les Tomates de Pittston l’emporteront 6-3. Il aura finalement fallu une équipe aux chandails questionnables pour infliger une première défaite au gardien Kasimir Kaskisuo.


Le Rocket avait pourtant pris les devants en première période grâce à Jan Mysak qui a fait dévier le tir d’Olivier Galipeau dans le haut du filet. Ayant fait face à seulement  7 tirs, Kaskisuo avait toutefois eu à être alerte face à Corey Andonovski qui a profité d’un revirement en territoire de Laval.


Le Rocket croule sous une pluie de tomates en deuxième période et après deux minutes, Laval tire de l’arrière 3-1. D’abord, à 26 secondes, Maxim Cajkovic profite de la savante passe d’Austin Rueschhoff pour le premier but de son équipe. Peu longtemps après, William Trudeau rate sa passe ce qui crée une mise au jeu dans son territoire. Les joueurs fatigués du Rocket n’ont alors pu contenir l’attaquant Jagger Joshua qui a pu manœuvrer à sa guise avant de loger la rondelle au-dessus de l’épaule gauche de Kaskisuo. Pittston conclue finalement son tour de force avec un troisième but sans riposte quand Justin Addamo, laissé fin seul, n’a qu’à cueillir un retour comme une tomate bien mûre devant le pauvre Kaskisuo laissé à lui-même.


L’entraîneur Jean-François Houle décide de prendre un temps d’arrêt pour calmer ses troupes. Cela redonne vie au Rocket qui met de la pression en territoire adverse. Un rebond favorable sur le gardien Joel Blomqvist profite à Jan Mysak qui enfile son 2e but du match et ramène le Rocket à seulement un but de l’adversaire. Il s’en est même fallu de peu que Laval crée l’égalité en fin de deuxième période mais le gardien Blomqvist couché au sol a volé Nathan Légaré de la mitaine.


Une rondelle envoyée dans les gradins par Tobie Bisson alors qu’il ne recevait aucune pression donne un double avantage numérique aux Tomates. Le Rocket parvient presqu’à s’en tirer mais s’avoue finalement vaincu devant une belle manœuvre de Jack Rathbone dans l’enclave alors qu’il ne restait que 7 secondes à la pénalité de Bisson.


Le Rocket profite d’un avantage numérique en troisième pour ramener le pointage à 4-3 avec cinq minutes à faire au match mais les Tomates donneront le coup de grâce avec deux buts dans un filet désert.


Avec ses deux passes, Logan Mailloux prend le premier rang des pointeurs chez les défenseurs de la ligue. Laval conclura son périple de cinq rencontres sur les patinoires adverses demain après-midi alors qu’il affrontera les Islanders de Bridgeport.


Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page