top of page

Les Huskies éteignent la flamme victorieuse de 6 matchs des Olympiques !


Crédit photo : Dominic Charette Photographie


Ce samedi 20 janvier, les Huskies rendaient visite aux Olympiques au Centre Slush Puppie de Gatineau. Ces derniers sont sur une séquence de 6 victoires d’affilées, contrairement à la meute qui a enchaînée 2 défaites de suite contre le puissant Drakkar de Baie-Comeau. Alex Carr est retiré de l’alignement, blessé au haut du corps. La durée de son absence reste à confirmer. Il ne fera pas partie du voyage cette fin de semaine. Martin Dagenais donne un repos bien mérité à William Rousseau et donne un départ à Philippe Bourdages qui est toujours invaincu avec la formation Rouyn-Norandienne. Pendant ce temps, Leighton Carruthers écoule un match de suspension suite à sa bagarre contre Jabez Seymour au dernier affrontement entre les Huskies et le Drakkar.


Les Huskies ne perdent pas de temps en début de rencontre, à seulement 23 secondes, Ty Higgins bat le gardien des Olympiques d’un puissant tir et fait 1 à 0 Huskies avec son 6e de la saison. À 6 minutes 52, François-James Buteau fait un tour au cachot pour avoir retenu, mais l’unité de désavantage numérique de la meute est efficace et écoule bien les deux minutes. Le pointage reste le même. Alors qu’il reste 5,8 secondes, Thomas Verdon déjoue Kian Hodgins d’un tir dans l’enclave et double l’avance des Huskies avec son 15e de la saison. La période se termine avec une mince avance au chapitre des tirs au but pour les Huskies, 9 contre 8 pour les Olympiques.


Crédit photo : Dominic Charette Photographie


Il faudra attendre à la 10e minute de jeu pour voir un peu d’action en deuxième période alors qu’Emeric Gaudet est chassé pour double-échec et Mathis Perron vient rejoindre Gaudet pour rudesse après le sifflet lors d’une escarmouche avec Jérémie Minville des Olympiques qui est aussi chassé pour 2 minutes. C’est alors un 5 contre 4 pour les Olympiques, mais ces derniers n’arrivent pas à concrétiser alors que les Huskies demeurent solides. Les Huskies ont enfin un avantage numérique avec un peu plus de 4 minutes à faire à la période alors que Jérémie Minville est chassé pour bâton élevé au visage d’Emeric Gaudet. Moins d’une minute plus tard, Andrei Loshko en profite pour déjouer Hodgins entre les jambières et fait 3 à 0 Huskies avec son 18e de la saison. Alors qu’il reste 2 minutes 52, Justin Blais offre un autre avantage numérique à la meute pour avoir fait trébucher. Cette fois-ci, l’avantage numérique ne permet pas aux Huskies d’en rajouter et le pointage reste le même. La période se termine et une fois de plus les Huskies ont un tir de plus avec 9 pour les Olympiques.


Crédit photo : Dominic Charette Photographie


Avec seulement 1 minute 21 de jouée en troisième période, Louis-Philippe Fontaine et Justin Boisselle s’échangent des politesses et sont chassés tous les deux pour rudesse. Ce qui provoque un 4 contre 4. À 3 minutes 10, Daniil Bourosh fait un tour au cachot pour avoir fait trébucher. 1 minute 47 plus tard, les Huskies marquent en désavantage numérique, alors qu’Anthony Turcotte utilise sa vitesse en sortie de territoire et quadruple l’avance des siens avec son 13e de la saison. À 9 minutes 27, Ty Higgins offre un 4e avantage numérique aux Olympiques pour rudesse. En sortant du banc des pénalités, Ty Higgins s’empare de la rondelle et utilise sa vitesse pour arriver seul devant le gardien des Olympiques qu’il déjoue pour faire 5 à 0 Huskies avec son 2e but du match. À 13 minutes 53, Alexander Gaudio assène une grosse mise en échec à Antonin Verreault et l’escarmouche éclate. Au final, Alexander Gaudio est chassé 2 minutes pour rudesse, Félix Ouellet aussi. Du côté des Huskies, c’est 4 minutes pour rudesse à Antonin Verreault et Axel Dufresne 2 minutes pour la même raison. Ce qui provoque un 5 contre 4 pour les Olympiques. Gabriel Séguin en profite 47 secondes plus tard avec son premier dans la LHJMQ. À 16 minutes 59, Louis-Philippe Fontaine offre un autre avantage aux Olympiques pour double-échec. Cette fois-ci, les Olympiques n’en profitent pas. Avec 32 secondes à faire à la rencontre, Daniil Bourosh est indiscipliné et fait un tour au banc des pénalités pour avoir plaqué dans la bande. La rencontre se termine avec un pointage de 5 à 1 pour la meute. Philippe Bourdages signe sa 12e victoire de suite dans le circuit Cecchini.


⭐️: Ty Higgins (Huskies) : 2 buts

⭐️⭐️: Thomas Verdon (Huskies) : 1 but, 1 passe

⭐️⭐️⭐️: Gabriel Séguin (Olympiques) : 1er but dans la LHJMQ


Prochain match de la meute, demain, dimanche 21 janvier contre le Phoenix au Palais des sports Léopold-Drolet de Sherbrooke, à 15 h.


34 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page