top of page

Les Lions éliminés par leur faute.

     En première, comme dans plusieurs matchs de cette série, le jeu est très serré défensivement. À 10 min. 49, pendant un 4 contre 4, Jacob Paquette provoque un revirement à sa ligne bleue et Nicolas Guay, dans un 2 contre 1, fait une belle passe à Jakov Novak qui marque son 5 iem de la série. À 16 min. 55, Kirby Proctor se fait servir une tasse de café par Carson Golder et lance du revers et déjoue Zachary Émond pour créer l’égalité. À peine 1 min. 45 plus tard, profitant d'un avantage numérique après une punition à Beauregard, les Lions ratent leur dégagement et Dany Katic fait une passe à Carson Golder qui marque son 2iem en moins de 2 minutes. La période se termine 2 à 1 pour Norfolk. Les tirs : 12 Admirals et 6 Lions.

 

   Photo: Carson Golder avec un match de 2 buts et 2 passes

Crédit photo: ECHL Admirals


  En deuxième, les Lions continuent à être indisciplinés avec des pénalités inutiles dont celle a Novak pour obstruction sur un jeu inutile. Mais les Lions ont encore résistés aux 2 désavantages numériques du début de période. À 10 min. 21, Brycen Martin joue mollement derrière son filet et perd la rondelle à Golder, encore lui, qui redirige le disque à  Stephen Timofeyev qui est seul et porte un dur coup aux Lions en donnant 2 buts d’avance aux Admirals. Les Lions ont un avantage numérique à 14 min. 22 et ne réussissent même pas un tir au but. Le reste de la période, les Admirals sont en mode gestion ne donnant rien aux Lions qui sont frustrés. Et en fin de période, Jakov Novak fait encore preuve de frustration et cause une échauffourée. Il n’a tellement pas besoin de ça dans son jeu.

 

     Bon, bien tant qu’à se saboter, aussi bien le faire comme il faut. Les Lions débutent la 3iem en désavantage pour 4 minutes à Yaremko et 2 minutes à Novak pour comportement antisportif. Et comme si ce n’est pas assez, c’est au tour de Voyer de prendre un 2 minutes pour coup de bâton et donner un double avantage à Norfolk. C'en est ridicule et les arbitres n’ont rien à voir là-dedans. Par chance les Lions resistent et gardent l’espoir en vie. À 8 min. 55 la défensive des Admirals est désorganisée et Yaremko passe devant le filet et la rondelle est libre à droite de Perets et Novak plonge et marque. 3 à 2. À 11 min. 43, Carson Golder y va d’une autre manœuvre incroyable et passe à Carson Musser qui est seul et redonne une avance de 2 buts à Norfolk. À 18 min. 30, en avantage numérique, Nicolas Guay fait dévier une passe de Cédric Montminy pour réduire l’écart à un but. Mais c’est trop peu trop tard.

 

     Je vais conclure en disant que les Lions méritent leur sort avec l’indiscipline, la frustration et le jeu salaud qui efface tout les efforts qu’il ont fait pour atteindre les séries. C’est désolant. Rendez-vous au post-mortem de la saison des Lions.

Photo: Ma 4iem étoile de la série Miguël Tourigny

Crédit photo: ECHL Admirals

131 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page