top of page

Malgré un retour en 3e, le Rocket s'avoue vaincu à Cleveland

Malgré un bon début de match jeudi soir, le Rocket de Laval s’est finalement incliné 6-4 contre les Monsters de Cleveland dans une défaite qui pourrait s’avérer fatale dans sa course aux séries.


Luca Del Bel Belluz a participé à 3 des 4 buts de Cleveland en deuxième période qui aura été un moment tournant dans cette rencontre. Comme cela devrait être le cas pour tous les derniers matchs de la saison, Jean-François Houle avait envoyé Jakub Dobeš dans la mêlée. Son vis-à-vis était Pavel Cajan. 

 

Le Rocket frappe tôt en première quand Mitchell Stephens, auteur d’un tour du chapeau samedi, a repris là où il avait laissé. Il profite d’une sortie ratée en défensive pour loger rapidement la rondelle dans le haut du filet alors qu’il y a seulement 13 secondes de jouées au match. Lucas Condotta double l’avance des visiteurs cinq minutes plus tard en faisant dévier le tir de la pointe d’Olivier Galipeau.  


Tout a basculé en deuxième période. Profitant d’un avantage numérique, les Monsters s’inscrivent à la marque quand Josh Dunne redirige parfaitement le tir-passe de Luca Del Bel Belluz. Comme le Rocket en première, Cleveland marque son 2e but 5 minutes après son premier. Bénéficiant d’un lancer bloqué dans l’enclave, Zachary Okabe prend Jakub Dobeš hors position et marque en se retournant. Après un jeu de puissance qui n’a rien généré à la mi-période, les joueurs de la deuxième vague du Rocket sont maintenus sur la glace par une pression immédiatement appliquée par Cleveland. Samuel Knazko profite de la fatigue de ses adversaires pour avancer à sa guise vers Dobeš et le déjouer du côté du bouclier. On sent le Rocket ébranlé par la fougue des Monsters qui continuent sur leur lancée. Del Bel Belluz se fait offrir un tir-passe semblable au sien lors du 2e but et marque un quatrième but sans riposte pour son équipe. 


Malgré s’être fait de nouveau blanchir en avantage numérique en début de troisième période, le Rocket s’en sert pour prendre un certain rythme. Bien posté devant le filet, Tobie Bisson fait dévier le tir de Logan Mailloux pour réduire l’écart à un seul but. Trente secondes plus tard, ce même Bisson fait encore parler de lui lorsqu’il assène une percutante mise en échec à Cameron Butler qui venait de tirer. Assoiffé de vengeance, ce dernier se rue sur Bisson et écope d’une pénalité de rudesse. Laval fera payer cher ce comportement d’indiscipline. Lors de cette supériorité numérique, Philippe Maillet fait une passe transversale parfaite à Emil Heineman qui égale la marque. Sauvant son équipe plus souvent qu’à son tour cette saison, Jakub Dobeš donnera toutefois un mauvais but quand il est surpris d’un faible tir du revers de l’attaquant Okabe. Ce sera malheureusement fatal pour Laval qui verra plus tard Alex Whelan faire 6-4 dans un filet désert. 


Malgré le but égalisateur en troisième, l’avantage numérique de Laval a été limité à un seul but en cinq occasions. Brandon Gignac manquait un deuxième match de suite pour le Rocket. Grâce à ses deux passes en troisième période, Logan Mailloux s’est approché à un seul point des meilleurs pointeurs chez les défenseurs de la ligue américaine. 


Déjà derrière les Sénateurs de Belleville par un point pour le dernier rang donnant accès aux séries, le Rocket se complique la tâche avec seulement trois matchs à disputer cette saison. Le club-école du Canadien terminera toutefois son calendrier avec deux affrontements contre ces mêmes Sénateurs. Ces derniers affrontent les Americans de Rochester vendredi alors que Laval jouera son prochain match samedi soir, de nouveau contre les Monsters à Cleveland. 

6 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page