top of page

Prédictions du Classement LHJMQ en vue de la saison 2022-2023

18. Islanders de Charlottetown

Les Islanders de Charlottetown étaient les favoris lors de la dernière saison 2021-2022 et avaient la formation pour faire du dommage. Cependant cette saison avec les départs de Xavier Simoneau, Patrick Guay, Brett Budgell, Drew Elliott, Dawson Stairs, Noah Laaouan, Oscar Plandowski, Lukas Cormier et Jacob Goobie (acquis en retour de Francesco Lapenna à la date limite des transactions en 2021). Bref la défensive de Charlottetown sera ébranlée par le manque d’expérience à la ligne bleue. Heureusement, l’équipe comptera sur le retour de Jakub Brabenec qui a également été nommée recrue de l’année la saison dernière. La formation de l’Île du Prince-Édouard sera également avantagée par le retour de Keiran Gallant un vétéran d’expérience. Récemment acquis des Huskies de Rouyn-Noranda, Carter Murchison saura également apporter une petite dose de savoir auprès des recrues. Mais malheureusement, c’est souvent ce qui arrive aux équipes qui vendent tous les choix de repêchages afin de viser rien de moins que la coupe du président. Du côté des Islanders la phase reconstruction risque de s’activer ce qui causera une saison médiocre selon moi.

17. Wildcats de Moncton

Tout comme les Islanders, les Wildcats connaîtront selon moi une saison en deçà des attentes dû à leur manque d’expérience leur causera de gros dommage. En attaque, le retour de Maxim Barbashev alimentera certainement l’attaque des Wildcats. Cependant Moncton bénéficiera d’une attaque qui pourrait bien en surprendre plus d’un avec de gros noms comme Vincent Labelle, Nicolas Pavan, Yoan Loshing et Charles Beaudoin si on ajoute Barbashev, ces noms devraient se retrouver souvent sur la feuille de match. La défensive des Wildcats laissent cependant à désirer avec le retour de deux vétérans à la ligne bleue ce qui causera un manque d’acquis et de précieux troubles au Wildcats. Devant la cage, cela risque d’être également un défi avec un gardien numéro 2 qui hérite du poste de numéro 1. C’est le cas de Vincent Filion qui sera l’homme de confiance de la troupe de Daniel Lacroix. Le numéro deux sera Jacob Steinman une recrue qui en sera à sa première saison dans le circuit Courteau.

16. Cataractes de Shawinigan

La troupe de Martin Mondou, heureux vainqueur de la coupe du président connaîtront le début du cycle qu’est la reconstruction. Les départs de Xavier Bourgeault, Mavrik Bourque, Olivier Nadeau (transaction avec les Olympiques) causeront un vide chez les Cataractes. Heureusement, ils pourront compter sur le retour de William Veillette, Lou-Félix Denis, Lorenzo Canonica et Daniel Agostino. À la ligne bleue, le retour d’éléments clés tels que Jordan Tourigny, Isaac Ménard, Angus Booth et Loris Rafanomezantsoa améliorera certainement la brigade défensive. Devant la cage des shawiniganais l’équipe comptera sur le retour du vétéran d’expérience Antoine Coulombe ainsi que la nouvelle acquisition des Eagles du Cap-Breton Rémi Delafontaine. Bref, la formation de la Mauricie devra donc passer par la reconstruction avec l’arrivée de 9 recrues dans l’alignement.


15.Saguenéens de Chicoutimi


La formation de la région aux bleuets, qui l’an dernier à connu une saison désastreuse avec une sortie précoce en première ronde contre Québec, se devra de renouer avec le sentier de la victoire. Les Saguenéens de Chicoutimi célèbrent leur 50e saison dans la LHJMQ cette année. Et bien qu’il y aura beaucoup d’attention sur les succès du passé – y compris deux Coupes du Président et trois participations à la Coupe Memorial – sur la glace, l’objectif sera de prendre le groupe actuel de joueurs et de le transformer en une force pour les années à venir.

À l’avant, trois joueurs de deuxième année, les centres Jacob Newcombe et Alex Blais ainsi que l’ailier Andrei Loshko, seront appelés à jouer des rôles plus importants puisqu’ils sont les trois meilleurs pointeurs de la saison dernière qui sont de retour. En même temps, les partisans de la région du Lac-St-Jean s’habitueront à plusieurs nouveaux noms. L’ailier Zachary Roy arrive des Islanders de Charlottetown après avoir maintenu une moyenne d’un point par match avec les finalistes de la Coupe du Président. Deux des quatre joueurs sélectionnés par les Sags en première ronde du Repêchage 2022 de la LHJMQ, soit Maxim Massé, troisième choix au total, et Jérémy Leroux, 18e choix au total, seront également de la partie.

À la défense, le plus grand nom est venu d’une transaction durant la saison morte avec le Titan d’Acadie-Bathurst alors que Marc-André Gaudet, repêché par les Blues de St-Louis en 2022, fait son chemin vers Chicoutimi. Il travaillera aux côtés de ses coéquipiers vétérans Vincent Fradette et Matteo Mann, ce dernier qui est de retour pour une troisième saison afin d’assurer une présence physique à la ligne bleue.

Devant le filet, Charles-Antoine Lavallée est impatient de faire ses débuts avec les Saguenéens après avoir remporté la Coupe du Président de 2022 avec les Cataractes de Shawinigan. Il fera partie d’un trio de gardiens qui comprend le revenant Mareck Jean et le choix de deuxième tour de la LHJMQ en 2022, Luciano Ruggiero.

Avec 49 saisons dans les livres, les années à venir promettent d’être passionnantes alors que les Sags travaillent à écrire les prochains chapitres de la riche histoire du club.


14. Eagles du Cap-Breton


La formation Néo-Écossaise connaîtra une bonne progression comparée à l’an dernier. L’équipe qui avait terminée bonne dernière à su connaître un excellent repêchage. Le premier choix du dernier repêchage Tomas Lavoie pourra prouver à ses détracteurs qu’il vaut ce rang de sélection. L’attaque des Eagles sera assez bonne avec des joueurs tels que Samuel Johnson acquis des Huskies, Charles Boutin également acquis par voie de transaction, Zachary Gravel, Jordan Côté, Julien Hébert et Ivan Ivan. Bref les Eagles auront les éléments pour faire scintiller la lumière rouge. À la défense, la troupe de Jon Goyens aura les éléments pour gagner. Le retour d’éléments comme Jérémy Langlois (Nouvellement Capitaine), François-James Buteau, Romain Rodzinski, Conor Shortall et Jusin Bergeron. Les Gardiens de buts au Cap-Breton seront Nicolas Ruccia et la recrue de 19 ans Giovacchino DiMattia.


Bref la troupe de Jon Goyens devra prouver que leur excursion au dernier rang n’était qu’une phase.



13. Drakkar de Baie Comeau


Le Drakkar de Baie-Comeau n’a pas remporté de série éliminatoire depuis huit saisons. Mettre fin à cette séquence peu enviable sera l’une des priorités de cette jeune et excitante équipe qui cherche à percer.

La charge offensive sera menée en partie par le vétéran Xavier Fortin. On comptera également sur l’expérience d’Isaac Dufour et d’Andrew Belchamber pour assurer un équilibre au sein de l’alignement. De plus, un grand nombre d’attaquants de première et de deuxième année chercheront à faire leur marque sur les patinoires du circuit. Parmi eux, on retrouve deux sélections de première ronde de la LHJMQ en 2021, Vincent Collard et Nathan Baril. Il y a aussi Justin Poirier, lui qui a complété une campagne de 33 buts dans les rangs M18 AAA québécois avant de devenir le quatrième choix au total de la Séance de sélection 2022 de la LHJMQ. Matyas Melovsky, une force offensive dans la ligue M20 tchèque l’an dernier et un espoir du Repêchage 2022 de la LNH, s’amène en provenance de la Tchéquie. Le joueur le plus sous-estimé selon moi est Olivier Lemieux le choix de deuxième ronde de l’équipe au dernier encan. L’attaquant de 15 ans pourrait secouer les cordages plus souvent qu’ont le pense.

Un autre joueur de 20 ans aidera à dicter le rythme de chaque match depuis la ligne bleue, le défenseur Marc-Antoine Mercier étant de retour pour sa troisième campagne à Baie-Comeau. Niks Fenenko, qui a terminé son impressionnante première saison avec le Drakkar en représentant la Lettonie au Mondial Junior 2022 et en aidant cette équipe à remporter sa première victoire dans l’histoire du tournoi, jouera également un rôle clé. Un choix de deuxième ronde de la LHJMQ en 2020, Zachary Lessard s’amène quant à lui à Baie-Comeau après des arrêts à Sherbrooke et Rimouski.

Un autre vétéran, Olivier Adam, sera appelé à jouer un rôle de stabilisateur entre les poteaux, où il sera rejoint par une force émergente en Olivier Ciarlo.

Le chemin du succès a été long et ardu pour l’équipe qui longe la Route 138. Cependant, avec le groupe qui prend forme cette saison, le Drakkar pourrait bientôt se retrouver sur la voie rapide vers des jours meilleurs.


12. Sea Dogs de Saint John


Ce fut une semaine mémorable à Saint John en juin dernier. Après un processus de construction sans précédent, couronné par une Coupe Memorial, il est temps de se remettre au travail alors que la prochaine édition des Sea Dogs débute son agencement.

Comme prévu, les pertes de la formation de l’an dernier seront difficiles à remplacer. Cependant, un certain nombre de rouages essentiels de l’équipe championne de la saison dernière sont de retour pour mener le groupe d’avants. Il s’agit notamment du toujours fiable Brady Burns, de retour pour sa cinquième saison à Saint John. Le joueur de centre Peter Reynolds et la sélection du Lightning de Tampa Bay en 2021, Cam MacDonald, sont également de retour. Le vétéran Connor Trenholm, acquis par les Sea Dogs à la mi-saison l’an dernier, est de retour pour apporter une solide présence aux deux extrémités de la patinoire. Deux ailiers repêchés lors de la Séance de sélection européenne 2022 de la LCH, le Tchèque Pavel Simek et le Letton Eriks Mateiko, se joindront également à la formation.

La brigade défensive sera dirigée par Charlie DesRoches, une présence stabilisante au sein de l’équipe depuis maintenant quatre saisons. Vincent Despont, récemment membre de l’équipe de la Suisse au Championnat mondial junior 2022 de l’IIHF, revient pour jouer un rôle plus complet cette campagne. Jared Cosman, acquis des Huskies de Rouyn-Noranda pendant la saison morte, fait également son arrivée à la ligne bleue des Sea Dogs.

Le vétéran Nikolas Hurtubise, après une victoire de la Coupe du Président avec Victoriaville en 2021 et une Coupe Memorial l’an dernier, tiendra le fort devant le filet aux côtés de l’ancien gardien du Drakkar de Baie-Comeau, Ventsislav Shingarov.

Bien qu’il s’agisse d’un retour à la case départ à Saint John, l’occasion de voir cette organisation se développer afin de compétitionner pour un autre championnat dans les années à venir devrait remonter le moral des joueurs sur la glace de même que celui des partisans dans les gradins.


11. Tigres de Victoriaville


Aux prises avec un roulement considérable de personnel depuis leur championnat de la Coupe du Président en 2021, les Tigres de Victoriaville ont raté les séries éliminatoires lors de la toute dernière journée de la saison régulière de 2021-2022. Ce n’est toutefois pas par manque d’effort. Et c’est cet effort, combiné au développement de futures étoiles, qui place les Tigres en excellente position pour être l’une des équipes du futur de la ligue.

À l’avant, le meilleur marqueur de l’an dernier, l’ailier Maxime Pellerin, est de retour après une saison exceptionnelle. Les centres Loick Daigle et Tommy Cormier seront également de retour dans la région des Bois-Francs. Deux choix de la Séance de sélection européenne 2021 de la LCH, Nikita Prishchepov et Egor Goriunov, sont de retour après avoir connu de solides campagnes comme recrues. Une entente durant la saison morte avec les Eagles du Cap-Breton a permis l’acquisition de l’ailier de 20 ans Thomas Belgarde, lui qui a eu un impact sur le Titan d’Acadie-Bathurst l’an dernier. La progression de ce noyau sera essentielle pour une équipe qui a eu du mal à produire de l’offensive en 2021-2022.

Aussi difficiles que les choses aient été en zone offensive, l’éthique de travail prêchée par l’entraîneur-chef Carl Mallette et son personnel a conduit à des résultats relativement décents en zone défensive. Le jeu fiable de Pier-Olivier Roy sera crucial pour le succès du club alors qu’il entame sa troisième saison dans le circuit. Il sera épaulé par le vétéran Antoine Desrochers. Une transaction avec les Huskies de Rouyn-Noranda a permis à Thomas Belzile, 20 ans, de se joindre à un corps défensif qui est encore en train d’assembler les morceaux pour les saisons à venir.

Devant le filet, Nathan Darveau fait son retour dans l’alignement des Tigres après une impressionnante campagne recrue, tandis que Gabriel D’Aigle se prépare à faire ses propres débuts dans la Ligue après avoir été choisi avec le deuxième choix au total de la Séance de sélection 2022 de la LHJMQ.

Les chemins qui ramèneront ce club vers le statut d’aspirant au championnat sont nombreux. Avec le groupe en place cette année, les Tigres espèrent que le chemin qu’ils emprunteront les mènera dans la bonne direction.


10. Mooseheads D’Halifax


La dernière fois que les Mooseheads d’Halifax ont remportés une série éliminatoire, ils étaient aussi l’équipe hôte de la Coupe Memorial cette année-là. Quatre saisons plus tard, cette équipe méthodiquement formée a de nouveau atteint le point où beaucoup les considèrent comme l’équipe à battre dans les Maritimes.

Deux des figures centrales de l’équipe sont Zachary L’Heureux, choix de première ronde des Predators de Nashville en 2021, et Jordan Dumais, sélection des Blue Jackets de Columbus en 2022. Ce dernier vient d’ailleurs de conclure une saison régulière durant laquelle il a terminé troisième dans la course au meilleur pointeur de la ligue. Ce duo sera entouré d’une formation talentueuse, dont le vétéran Evan Boucher, qui, après être arrivé des rangs Jr.A de l’Ontario au milieu de la saison dernière, a inscrit 25 buts en 37 matchs. Markus Vidicek est de retour après une excellente deuxième saison, tandis que le choix de premier tour de la LHJMQ en 2021, Mathieu Cataford, vise à bâtir sur une campagne 2021-2022 au cours de laquelle il s’est taillé une place au sein de l’Équipe d’étoiles des recrues de la Ligue avant d’aider le Canada à remporter l’or à la Coupe Hlinka-Gretzky de 2022.

Le meilleur pointeur chez les défenseurs de l’an dernier, Jake Furlong, revient après avoir entendu son nom être prononcé par les Sharks de San Jose lors de la Séance de sélection 2022 de la LNH. Le vétéran de quatrième année Cam Whynot sera de nouveau présent pour disputer des minutes clés et Brady Shultz, originaire du Connecticut, revient après une solide première campagne dans le circuit Courteau. Dylan MacKinnon, un coéquipier de Cataford à la Coupe Hlinka-Gretzky, entame son année de repêchage dans la LNH prêt à franchir une nouvelle étape dans sa carrière junior.

Entre les poteaux, Brady James et Mathis Rousseau sont de retour pour former le tandem de gardiens de but pour une autre saison.

Le directeur général Cam Russell et le reste du personnel des Mooseheads ont mis du temps pour ramener l’équipe à ce stade. Les partisans seront ravis si ce troupeau parvient à traverser la Division des Maritimes et plus cette année.


9. Titan D’Acadie-Bathurst



Le Titan d’Acadie-Bathurst a subi un remaniement de son alignement et des changements de personnel derrière le banc tout au long de la saison 2021-2022 et s’en est sorti avec le groupe de joueurs le plus excitant depuis son équipe championne de la Coupe Memorial en 2018.

Cela a permis au club d’atteindre le deuxième tour des séries éliminatoires de la Coupe du Président. Maintenant, une autre série de changements sur et hors glace mène le Titan vers la prochaine phase de son existence dans le nord du Nouveau-Brunswick.

Comme huit des dix meilleurs pointeurs de la saison dernière sont maintenant partis, le nouveau directeur général et entraîneur-chef Gordie Dwyer aura amplement l’occasion de façonner l’équipe à sa manière au cours des prochaines saisons. Sa principale arme est le meilleur marqueur de l’an dernier et récent médaillé d’or au Championnat mondial junior 2022 de l’IIHF, Riley Kidney. Le vétéran Ben Allison est de retour après avoir marqué un sommet en carrière de 20 buts l’an dernier, tandis que le centre suédois Markas Samenas a impressionné depuis son arrivée.

À la ligne bleue se retrouvent le vétéran Cole Larkin, le joueur de deuxième année Ty Higgins et Peteris Bulans, qui a représenté l’équipe de la Lettonie au Championnat mondial junior le mois dernier. Au cours de la saison morte, le club a fait un geste significatif afin d’améliorer la brigade défensive en faisant l’acquisition d’Émile Perron, un choix de première ronde des Eagles du Cap-Breton en 2021.

Devant le filet, Jan Bednar est de retour pour une troisième campagne, tandis qu’une récente transaction avec les Saguenéens de Chicoutimi a permis d’obtenir du renfort entre les poteaux en Sergei Litvinov.

Alors que le Titan se prépare à célébrer sa 25e saison à Bathurst, l’organisation, avec deux Coupes du Président et de nombreuses autres saisons réussies dans le rétroviseur, s’engage fermement à vivre d’autres moments de succès dans l’avenir.



8. Voltigeurs de Drummondville



Le noyau prometteur des Voltigeurs a fait le bonheur des partisans à plusieurs reprises l’an dernier. Cette saison, il y a toutes les raisons de croire que ce groupe, gardé en grande partie intact, fera de même de plus en plus souvent.

Huit des neuf meilleurs pointeurs de la formation de 2021-2022 sont de retour et prêts à en faire plus. Même si le talentueux Justin Côté commencera la saison sur la touche en raison d’une blessure, les autres attaquants tels que Luke Woodworth, Jérémy Lapointe et Sam Oliver, entre autres, semblent prêts à prendre la relève. Quant à Tyler Peddle, deuxième choix au total en 2021, il cherchera à bâtir sur une saison qui semblait particulièrement impressionnante au début de la dernière campagne. Le nouveau venu, Drew Elliott, se prépare quant à lui pour une première saison à Drummondville après avoir atteint la finale de la Coupe du Président avec les Islanders de Charlottetown le printemps dernier.

Sur le plan défensif, un autre membre clé de l’équipe, Maveric Lamoureux, commencera également la saison sur la liste des blessés après avoir entendu son nom être appelé par les Coyotes de l’Arizona au 29e rang du Repêchage 2022 de la LNH. Le vétéran défenseur Oscar Plandowski, un espoir des Red Wings de Detroit, s’amène également en provenance des Islanders. Le défenseur d’origine bulgare, Nino Timov, débarque quant à lui en Amérique du Nord après une saison réussie avec le Sparta de Prague dans les rangs tchèques des moins de 20 ans.

Devant le filet, le talentueux tandem composé de Jacob Goobie et de Riley Mercer revient pour une autre saison, les deux jeunes hommes cherchant à se pousser mutuellement vers des performances de pointe.

Lorsque le printemps 2023 arrivera, cela fera quatre ans que les Voltigeurs n’ont pas passé le premier tour des séries. Avec plusieurs joueurs talentueux qui font leur retour, il sera à la fois intéressant et divertissant de voir les progrès de ce groupe.


7. Foreurs de Val-D’or



Maintenant que presque tous les joueurs d’impact du puissant club de 2020-2021 sont partis, « transition » est le mot clé à Val-d’Or ces jours-ci. L’objectif est maintenant de continuer à construire la fondation une fois de plus, avec l’aide de quelques joueurs clés.

Le groupe de vétérans en place pour superviser la prochaine vague de talent est, en un mot, impressionnant. Choix des Hurricanes de la Caroline au Repêchage LNH de 2021, Justin Robidas sera un leader offensif aux côtés de ses coéquipiers de retour, l’ailier Alexandre Doucet et le centre William Provost. Jason Desruisseaux, qui a connu une solide campagne recrue, devrait se voir confier d’importantes tâches. Parmi les nouveaux-venus, on retrouve Nathan Brisson, un choix de premier tour de la LHJMQ en 2022 qui a perfectionné son jeu dans les deux sens de la rondelle avec Saint-Eustache dans les rangs M18 AAA du Québec. Zigmund Zold, qui a montré des signes de talent offensif dans les rangs M20 de la Slovaquie avant d’être choisi au 12e rang de la Séance de sélection européenne 2022 de la LCH, sera également une recrue à surveiller.

Le défenseur Kale McCallum est de retour en tant que vétéran après une campagne fantastique l’an dernier, tandis que les joueurs de deuxième année Tomas Cibulka et Nathan Bolduc se préparent à disputer davantage de minutes cette saison. De plus, une transaction durant la saison morte a permis de mettre la main sur un autre défenseur de deuxième année, Nathan Drapeau, qui vient tout juste de remporter la Coupe Memorial avec les Sea Dogs de Saint John.

Le gardien vétéran William Blackburn assumera une grande partie de la charge devant le filet, tandis que les recrues Adam Rouleau et Mathys Fernandez fourniront un soutien de qualité derrière lui.

Avec une saison complète d’écoulée depuis leur participation à la finale de la Coupe du Président, les Foreurs de Val-d’Or se concentrent dorénavant sur la mise en place des éléments qui leur permettront d’atteindre à nouveau cet objectif.


6. Armada de Blainville-Boisbriand


L’Armada de Blainville-Boisbriand a fait de bons coups pendant la saison morte, renforçant un club qui possédait déjà un noyau solide. Les partisans seront sans doute divertis par la nouvelle allure de cette équipe qui cherche à maintenir ses récents succès en séries éliminatoires.

Les plus grands noms acquis en juillet sont ceux à l’attaque. Josh Lawrence apporte avec lui sa campagne de 101 points et un championnat de la Coupe Memorial en provenance des Sea Dogs de Saint John. Il se joint à un groupe qui comprend déjà les vétérans Alexis Gendron et Anri Ravinskis. Dans l’ensemble, l’Armada retrouve ou accueille huit joueurs qui ont inscrit dix buts ou plus la saison dernière. Eliot Litalien a fait une forte impression au camp après avoir été sélectionné au huitième rang du Repêchage 2022 de la LHJMQ.

L’ancien défenseur du Titan d’Acadie-Bathurst, Zach Biggar, est une autre précieuse acquisition de la saison morte. Il viendra solidifier un groupe d’arrières qui comprend déjà les vétérans Zachary Cardinal et Brayden Schmitt, ce dernier étant un agent libre invité par l’Avalanche du Colorado à son prochain camp d’entraînement.

Entre les poteaux, Charles-Edward Gravel tentera de bâtir sur sa campagne de 2021-2022 au cours de laquelle il s’est mérité le poste de partant avec des résultats respectables. Nicholas Sheehan lui servira une fois de plus d’auxiliaire devant le filet.

Il s’agit d’une brigade défensive qui travaillera en comité, un trait commun aux équipes de l’entraîneur-chef Bruce Richardson, qui aide ses groupes à développer un talent pour garder la rondelle hors du filet.

Il y a beaucoup de raisons de se réjouir dans la région de Blainville-Boisbriand ces jours-ci. Après les résultats stables et laborieux des dernières années, il est temps pour l’Armada de se déchaîner dans la Division Ouest.


5. Océanic de Rimouski


Les choses vont de mieux en mieux à Rimouski. Après la surprenante victoire face aux Sea Dogs de Saint John au premier tour des séries de la saison dernière, un bon équilibre entre de solides vétérans et des jeunes prometteurs permet à l’organisation de se rapprocher à nouveau du statut d’aspirant.

Pour ce faire, l’Océanic misera sur cinq des sept meilleurs pointeurs du club la saison dernière, dont le joueur local, Luka Verreault. Il sera accompagné de l’ailier William Dumoulin et des centres Alexander Gaudio et Jacob Mathieu. Un trio de recrues de l’an dernier, Maxime Coursol, Maël St-Denis et Alexandre Blais, cherchera à passer au prochain niveau, tandis que le vétéran Xavier Fillion, acquis des Remparts de Québec durant le camp d’entraînement, apportera expérience et profondeur au centre. La recrue Jan Sprynar a impressionné pendant le camp après avoir marqué en moyenne plus d’un but par match dans les rangs M17 tchèques la saison dernière.

Sur le plan défensif, le leader dans les trois zones sera assurément Frédéric Brunet, un choix des Bruins de Boston au Repêchage LNH de 2022. Il sera mis de l’avant au sein d’une brigade défensive riche en grosseur et en expérience, avec cinq membres de ce groupe mesurant 6’3″ ou plus et six d’entre eux comptant au moins une saison complète dans le circuit. Mathis Gauthier est de retour pour une troisième campagne tandis que Luke Coughlin, quatrième choix au total à la Séance de sélection 2021 de la LHJMQ, vise à bâtir sur une impressionnante saison recrue. Simon Maltais et Charles Côté seront quant à eux une force dans leur propre zone.

Entre les poteaux, le duo qui a fait de Rimouski l’une des meilleures équipes défensives de la ligue l’an dernier, Patrik Hamrla, espoir des Hurricanes de la Caroline, et Gabriel Robert, sont de retour pour un autre tour de service.

Avec Serge Beausoleil de retour pour une autre campagne en tant qu’entraîneur-chef et directeur général, la réputation de ce groupe de travaillants ne devrait pas changer alors qu’il connaît de plus en plus de succès. La seule question qui se pose maintenant n’est pas de savoir si l’Océanic franchira la prochaine étape, mais plutôt de savoir quelle sera l’ampleur de cette étape.


4. Huskies de Rouyn-Noranda


Le mouvement de jeunesse est en plein essor à Rouyn-Noranda. Avec pas moins de 19 joueurs âgés de 18 ans ou moins qui pourraient faire partie de l’alignement lors de la soirée d’ouverture, la courbe d’apprentissage sera probablement abrupte. Mais le talent brut de l’ensemble de la formation pourrait commencer à porter ses fruits très bientôt.

Danill Bourash, le meilleur buteur des Huskies l’an dernier, est de retour pour sa deuxième campagne. Il sera rejoint à l’avant par les autres joueurs de retour, Louis-Philippe Fontaine et Jakub Hujer. Leighton Carruthers, troisième choix au total de la Séance de sélection 2020 de la LHJMQ, cherchera également à jouer un rôle plus important. Une transaction de présaison avec les Olympiques de Gatineau permet au vétéran centre défensif Tristan Allard de se rendre dans le Nord après avoir obtenu en moyenne près d’un point par match dans les séries éliminatoires de 2022. Bill Zonnon, sixième choix au total au Repêchage 2022 de la LHJMQ, se prépare à faire ses débuts après un camp d’entraînement impressionnant. En tant que groupe, les Huskies cherchent à raffiner leur touche en zone offensive après avoir trouvé le fond du filet seulement 190 fois au cours de la saison régulière 2021-2022.

Ironiquement, il ne sera peut-être pas trop difficile de tirer de l’offensive du corps défensif de cette année, car plusieurs joueurs de retour ont démontré leurs habiletés avec la rondelle par le passé. Cela inclut l’arrière de deuxième année Emeric Gaudet et Dyllan Gill, dont le jeu a suffisamment impressionné le Lightning de Tampa Bay pour qu’ils le sélectionne au septième tour du Repêchage 2022 de la LNH. Toutefois, la plupart des minutes clés seront disputées par Édouard Cournoyer, le défenseur de 20 ans natif de Saint-Majorique de Grantham qui a été acquis de Rimouski pendant la saison morte après avoir passé trois saisons avec les Remparts de Québec.

Une autre paire d’acquisitions estivales s’occupera du filet cette saison, puisque les gardiens Kyle Hagen et Thomas Couture arrivent respectivement de l’Océanic et des Sea Dogs.

Il y a beaucoup de choses à apprendre pour cette meute de jeunes loups. Cependant, personne ne devrait être surpris si, tôt ou tard, ce groupe de Huskies trouve le moyen de prendre une bouchée du reste de la ligue.


3. Phoenix de Sherbrooke


L’an dernier, le Phœnix de Sherbrooke a connu la meilleure saison de son histoire. Maintenant, avec un voyage mémorable jusqu’en demi-finale de la Coupe du Président dans le rétroviseur, il est temps de passer au prochain chapitre avec quelques revenants et une nouvelle identité à former.

Bien que les deux tiers de la première ligne du club aient quitté le hockey junior, le membre restant, Joshua Roy, le meilleur pointeur de la LHJMQ en 2021-2022 et récent médaillé d’or au Mondial Junior, est prêt à laisser sa marque sur la ligue une fois de plus. Il sera épaulé par Justin Gill et Israel Mianscum, qui ont tous les deux atteint le plateau des 20 buts lors de la dernière campagne. Ethan Gauthier, le premier choix de la Séance de sélection 2021 de la LHJMQ, ramène son jeu fiable dans les deux sens de la patinoire dans les Cantons de l’Est alors qu’il entame son année de repêchage dans la LNH. Après trois saisons avec le Titan d’Acadie-Bathurst, l’espoir des Flames de Calgary, Cole Huckins, fait son arrivée chez le Phoenix, tandis qu’Anthony Munroe-Boucher et Milo Roelens seront appelés à solidifier la profondeur au centre du club.

La ligne bleue sera ancrée par la Recrue défensive de l’année de la LHJMQ de la saison dernière, David Spacek, ainsi que par le polyvalent vétéran Tyson Hinds, un choix de repêchage des Ducks d’Anaheim en 2021. Éloi Bourdeau fera ses débuts dans la LHJMQ après avoir atteint la finale de la Coupe Telus comme joueur vedette des Cantonniers de Magog. L’Américain Joe Fleming arrivera quant à lui de Boston, au Massachusetts, après une campagne 2021-2022 plutôt difficile avec les Rough Riders de Cedar Rapids de la USHL.

Entre les poteaux, Jakob Robillard est de retour pour participer à sa saison de 20 ans et sera épaulé par la recrue de 18 ans, Samuel St-Hilaire.

Bien que certains des noms familiers de l’équipe dynamique de l’an dernier aient quitté le club, une solide base demeure en place. Et, comme ce fut le cas plus souvent qu’autrement au cours des dernières saisons, les adversaires du Phœnix peuvent s’attendre encore une fois à ne pas recevoir de points faciles lorsqu’ils seront de passage à Sherbrooke.


2. Remparts de Québec


L’an dernier, les Remparts de Québec ont fait une bouchée de la ligue pendant la saison régulière en remportant le Trophée Jean-Rougeau. Après avoir vu tout ce cheminement être interrompu pendant les séries de la Coupe du Président, cette année en sera une de rédemption. Heureusement, ce groupe semble amplement capable de faire le travail.

Les cinq meilleurs marqueurs de l’équipe de l’an dernier sont de retour dans la Vieille Capitale, y compris Zachary Bolduc, choix de premier tour des Blues de St. Louis en 2021 et auteur de 55 buts, Nathan Gaucher, un choix de première ronde des Ducks d’Anaheim en 2022, ainsi que les vétérans Théo Rochette et Pier-Olivier Roy. L’espoir des Blue Jackets de Columbus, James Malatesta, revient à Québec pour une quatrième saison après avoir établi des sommets en carrière en termes de buts, de passes et de points en 2021-2022. Au total, ce noyau représente à lui seul 162 des buts marqués par l’une des plus puissantes attaques de la LHJMQ la saison dernière. Frantisek Ridzon se prépare quant à lui à faire ses débuts dans la LHJMQ après une impressionnante campagne de 16 ans dans les rangs M20 slovaques.

Deux joueurs repêchés dans la LNH, Evan Nause des Panthers de la Floride (2021), et Vsevolod Komarov des Sabres de Buffalo (2022), seront les piliers de la brigade défensive. Le vétéran de cinquième année Nicholas Savoie, qui a connu sa meilleure saison sur le plan offensif lors de la dernière campagne, est également de retour. Parmi les nouveaux venus, on retrouve Vincent Murray, lui qui a suffisamment impressionné lors du camp d’entraînement pour se mériter une place sur l’alignement du début de saison, le seul né en 2006 à mériter un tel honneur au sein de cette équipe de vétérans.

William Rousseau, détenteur d’une impressionnante fiche de 23-8 devant les filets l’an dernier, est de retour pour une autre saison dans la capitale provinciale où il fera équipe avec Philippe Cloutier, acquis récemment des Foreurs de Val-d’Or.

Avec une équipe remplie de joueurs aussi talentueux et enthousiastes, il ne reste qu’une seule question à résoudre pour les Remparts : jusqu’où se rendront-ils?


Et en première position : Olympiques de Gatineau



La franchise la plus décorée de la ligue entame maintenant la campagne de son 50e anniversaire. Et d’entrée de jeu, les Olympiques de Gatineau semblent disposer d’un effectif qui fera assurément de cette saison un événement à célébrer.

En tout, neuf joueurs repêchés dans la LNH ont élu domicile à Gatineau cette saison, dont le choix de première ronde des Golden Knights de Vegas en 2021, Zachary Dean. Il sera épaulé à l’avant par le joueur de 20 ans et espoir des Coyotes de l’Arizona, Manix Landry, ainsi que du deuxième choix au total de la LHJMQ en 2020, Antonin Verreault. Samuel Savoie est de retour pour une troisième saison après avoir été sélectionné par les Blackhawks de Chicago lors du repêchage de 2022, tandis que Haakon Hanelt entame sa première saison complète dans la LHJMQ après une campagne 2021-2022 écourtée par des blessures qui lui a néanmoins permis d’être sélectionné par les Capitals de Washington et par l’Allemagne lors du Mondial Junior de 2022. L’entraîneur-chef et directeur général Louis Robitaille a été en mesure de renforcer cette équipe grâce à l’acquisition de l’espoir des Hurricanes de la Caroline Robert Orr des Mooseheads de Halifax pendant le camp d’entraînement. Olivier Nadeau, qui vient tout juste de remporter la Coupe du Président avec les Cataractes de Shawinigan, a également été acquis dans une transaction durant la saison morte mais devra retarder de quelques mois son début avec la franchise après avoir été opéré à l’épaule.

À la défense, deux choix de première ronde de la LHJMQ en 2020 feront partie du noyau de l’équipe alors que Tristan Luneau et Noah Warren entameront leur troisième saison avec les Olympiques après avoir tous deux étés choisis par les Ducks d’Anaheim lors de la dernière Séance de sélection de la LNH. Isaac Belliveau, repêché par les Penguins de Pittsburgh, sera encore une fois le catalyseur de l’offensive, tandis que le fiable Olivier Boutin sera appelé à contribuer dans de nombreuses situations. L’organisation a également ajouté de la profondeur à la ligne bleue en acquérant l’ancien défenseur des Wildcats de Moncton, Charles-Antoine Pilote, au cours de la saison morte.

Devant le filet, Emerick Despatie en sera à sa première saison comme partant et sera épaulé par un gardien de but recrue en l’albertain Kaiden Kirkwood.

Après cinq décennies, sept Coupes du Président et une Coupe Memorial, les Olympiques cherchent à ajouter à leur collection de bannières durant cette saison bien spéciale. Et si de nombreux souvenirs du passé seront revisités cette année, ne vous trompez pas : l’avenir, est maintenant !

















954 vues

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page