top of page

Première défaite en séries éliminatoires 2024 pour la troupe de Yanick Jean.


Vendredi soir, le 12 avril dès 19h, heure des maritimes, avait lieu la première rencontre de la deuxième ronde des séries éliminatoires 2024 entre la troupe de Yanick Jean et les Egales du Cape Breton. Les Saguenéens ont prit l’avion hier matin pour se rendre au Cape Breton. Série assez spéciale, alors que Jacob Newcombe affronte son ancienne équipe, même chose pour Rémi Delafontaine, qui affronte une formation pour laquelle il a porté le chandail officiel. Peteris Bulans effectue un retour au jeu ce soir. Pour leur part, Jérémy D’Astous (retrait de la formation), Loïc Userau (blessé ou malade) et Samuel Vachon (retrait de la formation) ne sont pas en uniforme. Après avoir eu de bonnes performances face aux Wildcats, c’est de nouveau Delafontaine qui est envoyé devant le filet pour entamer la rencontre. Du côté des Eagles, c’est également leur gardien vétéran Nicolas Ruccia qui est d’office pour la rencontre.


Crédit photo: Mike Sullivan


En début de rencontre, Rémi Delafontaine se signale deux fois plutôt qu’une. C’est toujours 0 à 0. Avec 5:08 de jouées à cette rencontre, Xavier Daigle est pris en défaut pour un geste d’obstruction et les Sags obtiennent le premier avantage numérique du match. Deux minutes plus tard, c’est au tour de Tomas Cibulka de prendre la direction du banc des pénalités pour avoir envoyé la rondelle chez les spectateurs. Les Sags obtiennent à nouveau un avantage numérique à 7:05. Avec un peu plus de la moitié du premier vingt de joué, soit à 12:26, c’est au tour des Sags de devoir se défendre à court d’un homme, alors qu’Emmanuel Vermette est chassé pour avoir accroché. Le premier but de cette série appartient aux Eagles, alors que Charles-Antoine Lavallée (2) aidé de Brayden Schimitt et de Cole Burbidge marque sur un tir de réception. C’est 1 à 0 pour les locaux à 13:59. Craig Armstrong effectue une belle entrée en zone offensive, mais Nicolas Ruccia effectue l’arrêt. À 17:10, les Saguenéens retournent en supériorité numérique, alors que les locaux sont punis pour avoir eu trop de joueurs sur la patinoire. En avantage numérique, le vétéran de 20 ans, Craig Armstrong manque toute une chance de créer l’égalité depuis l’enclave. C’est toujours 1 à 0 en faveur des Eagles. Après vingt minutes de jeu, c’est avec un retard d’un but que les hommes de Yanick Jean retournent au vestiaire. Au chapitre des tirs au but, Cape Breton a obtenu 11 tirs et Chicoutimi ont effectué 8 tirs.


Crédit photo: Mike Sullivan


Avec seulement 10 secondes de jouées au deuxième engagement, Lucas Romeo écope d’une pénalité de deux minutes pour rudesse. Les Sags en sont à leur quatrième avantage numérique de la rencontre. Maxim Massé passe bien près de créer l’égalité, mais touche la barre transversale. À 1:27, Alexis Morin prend la direction du cachot pour un geste d’obstruction. À 2:57, Jacob Newcombe (3) en supériorité numérique double l’avance des siens avec l’aide de Cam MacDonald et Tomas Cibulka, avec un tir du revers qui vient se loger dans la partie supérieure. C’est 2 à 0 Eagles. À 8:03, Thomas Cibulka (1) triple l’avance des siens avec l’aide de Cole Burbidge. À 11:50, Lucas Romeo écope d’un quatre minutes pour bâton élevé. Les Sags sont en supériorité numérique. Sur seulement un genou, Maxim Massé réussit à décocher un bon tir sur réception, mais le gardien Nicolas Ruccia résiste à nouveau. Après 40 minutes, c’est avec un retard de trois buts que les Sags retraitent au vestiaire. Au chapitre des tirs, on un total de 22 tirs en deux périodes, alors que les Sags ont un total de 18 tirs.


Crédit photo: Mike Sullivan


Rémi Delafontaine réalise un bel arrêt pour garder son équipe dans le match. À 8:15, Angelo Fullerton est pris en défaut pour avoir fait trébucher. Les Sags sont de nouveau en avantage numérique dans cette rencontre. À 13:44, Lucas Romeo se retrouve seul devant le gardien des Sags et rajoute un but pour son équipe. C’est 4 à 0 en faveur des Eagles. Antoine Roy est mentionné de la mention d’aide. Quelques minutes avant la fin de la période, Thomas Desruisseaux se fait voler par Nicolas Ruccia en deux contre 1. Après 60 minutes de jeu réglementaire, c’est avec une première défaite en série éliminatoire 2024 et un écart de quatre buts sans riposte que les Sags retraitent au vestiaire.


Dans la défaite des siens, Rémi Delafontaine a réalisé un total de 30 arrêts sur total de 34 lancers. Au chapitre des tirs, c'est Cape Breton qui a eu le plus de tirs dans cette rencontre avec un total de 34 tirs. Chicoutimi a eu un total de 25 lancers. Cape Breton mène la série 1 à 0 dans ce 4 de 7.


Étoile de la rencontre:


3ième étoile: Charles-Antoine Lavallée ( 1 but)

2ième étoile: Tomas Cibulka (1 but et 1 aide)

1ère étoile: Nicolas Ruccia (25 arrêts sur 25 arrêts)

41 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page